Les mercredis 26 février, 12 mars, 19 mars et 26 mars de 14h à 17h

Fiche-Auteure MEL (Maison des Ecrivains et de la littérature) :

Adeline Picault est née à Sèvres le 11 avril 1982, père avec puis sans moustache, mère sans puis avec humour. Remarque : même sans moustache, père drôle quand même. Comédienne n’étant pas passée à la télévision au grand désespoir de sa grand-mère, étudiante collectionnant les Master 2 : droit, Etudes Théâtrales, Littérature comparée avec mention, spécialisée dans la thématique de l’adolescence, Adeline Picault intervient régulièrement à l’université, au lycée et dans des collèges dans le cadre de rencontres, conférences ou ateliers d’écriture. Parce qu’elle écrit tout le temps, partout, avec un goût prononcé pour le théâtre, la poésie, les nouvelles, les romans et les crayons à papier. Elle est boursière du Centre National du Théâtre, du Centre National du Livre, de l’Association Beaumarchais- SACD, Prix de la Jeune Nouvelle, Prix SACD/ France Inter/ France Culture, reçoit également un prix de poésie pour L’Outre-toi. Elle ne remerciera jamais assez son porte-bonheur en chouette pour ces récompenses qu’on lui attribue lui permettant de ne pas aller travailler dans une illustre chaîne de fast-food qu’elle ne nommera pas. Quand la Comédie Française la sollicite pour écrire une pièce sur « L’argent », sa grand-mère pleure, mais quand même « c’est dommage que ce ne soit pas à la télévision ». Publiant aux Editions Théâtrales, puis chez Actes Sud-Papiers depuis 2011, elle achève son premier roman. Elle répond à diverses commandes théâtrales émanant de compagnies et Centres Dramatiques Nationaux ; elle travaille également avec un chorégraphe autour de créations à la croisée des de leurs deux disciplines. Elle tient à préciser qu’elle possède un cahier bleu sans spirale intitulé « cahier de quelque chose » et que celui-là, non seulement elle ne le publiera jamais, mais surtout que c’est vraiment dommage, car il s’agit de la partie la plus flamboyante de son œuvre. Adeline Picault insiste sur le fait qu’elle ne vit plus chez ses parents depuis des lustres, plus à Sèvres, mais à Paris.

Bibliographie

Théâtre
Parking suivi de Bats l’enfance, Actes Sud Papiers, 2011, théâtre
Les lacets dans L’Argent, L’Avant-scène théâtre – La Comédie-Française, 2009, théâtre
Etroits petits tours, (Et Elsa boit, Un homme à la ligne, Emoi au bord du monde), Editions Théâtrales, 2008, théâtre, trois monologues.

Poésie
Florilège du Prix Jean Aubert 2006(extraits du recueil L’Outre-toi), Editions flammes vives, 2006

Nouvelles
Paroles de femmes, (La déchirure), Editions des arènes, 2007
Paroles de femmes, (La déchirure), Editions Broché, 2007

Boursière de l’association Beaumarchais-SACD, 2011
boursière du Centre national du Livre, 2008
boursière du Centre national du Théâtre, 2007
Lauréate du Prix France Inter / France Culture/SACD, 2007
Prix de la Jeune Nouvelle, 2006