paysage

Cette journée d’étude organisée par les étudiants de Master 1 et 2 de la spécialité « Littératures et politiques » aborde la complexité de l’espace politique (re)construit par la prise de parole individuelle et/ou collective que permettrait la littérature. La variété générique, linguistique, géographique et historique des corpus étudiés nous fera circuler entre la parole et le texte à partir des trois axes qui ont orienté les travaux proposés : comment interagissent parole et silence ? Comment la science-fiction recrée l’espace de la parole ? Comment la représentation de la voix des femmes reconfigure un imaginaire politique ?

Mercredi 15 avril 2015

MSHS – Bâtiment A5 – 5, rue Théodore Lefebvre

86000 POITIERS

10h : Ouverture de la Masteriale

Table-ronde 1 : Du silence à la parole, de la parole au silence

  • 10h20 : Audrey Surbier : « Le silence entendu comme rumeur initiale chez Maurice Blanchot dans L’Arrêt de mort et Thomas l’Obscur. »
  • 10h40 : Julien Ladegaillerie : « Face aux ruines, le bruit documentaire de Stig Dagerman : Automne Allemand. »
  • 11h : Ayana Savidan : « La parole à l’épreuve de la destruction chez Virginia Woolf et Christa Wolf. »
  • Débat et pause

Table-ronde 2 : Frontières du genre : science-fiction et subversion

  • 11h40 : Jeanne Broussal : « La science-fiction comme lieu d’interrogation de la norme dans deux albums jeunesse : Le grand trou américain de Michel Galvin et La Chose perdue de Shaun Tan. »
  • 12h : Chloé Yingxin Li : « Questionnement du genre dans une civilisation parallèle dans deux oeuvres de Ursula K. Le Guin et Hao Jingfang. »
  • Débat

Table-ronde 3 : La prise de parole des femmes : vers de nouvelles places ?

  • 14h30 : Baptiste Rabski : « Femmes, rhétorique et droit dans Les Héroïdes d’Ovidé. »
  • 14h50 : Sibylle Chéron : « La féminisation du roman policier : quelle réalité aujourd’hui en France ? »
  • Débat et clôture de la journée

Contact et informations : Sandra Teixeira – sandra[point]teixeira[at]univ-poitiers[point]fr