Le parcours « Livre et médiations : édition, commercialisation et vie littéraire », dans la mention Arts, Lettres & Civilisations – Texte/Image : Littératures, Écrans, Scènes, est un master à visée professionnalisante formant des acteurs et des actrices du développement éditorial et culturel autour du livre et de la lecture, capables d’intervenir dans, et de faire évoluer, toutes les étapes et formes  (édition, diffusion, médiation/vie littéraire lors de festivals ou sur le web) des chaînes du livre papier et numérique. Centré sur les différentes formes de médiations, c’est-à-dire sur toutes les manières pour une œuvre artistique de rencontrer des lecteurs et lectrices, le master met l’accent sur l’organisation et l’animation manifestations, des festivals, des événements culturels, des programmes d’activités culturelles autour du livre (et à travers l’invitation d’auteurs et d’autrices, d’éditeurs et d’éditrices…) au sein de structures variées.

La notion de médiation implique en effet à la fois des connaissances, des compétences, des techniques et une éthique. En tant que manière de favoriser l’accessibilité à des œuvres et leur visibilité, elle est au cœur des enjeux contemporains du livre et de la lecture en raison de la concentration éditoriale qui s’est renforcée ces dernières années mais de l’apparition puis de l’extension de livres, d’œuvres ou de modes de lectures liés au numérique. La médiation ne permettant pas seulement l’accès mais la compréhension et le plaisir, elle implique une grande connaissance de la littérature contemporaine et des outils et espaces de création, d’édition, de commercialisation et de diffusion en renouvellement constant et acéléré depuis quelques décennies. Tous les domaines de la chaîne du livre sont concernées, de la création littéraire à l’animation culturelle, en passant par l’édition, la diffusion, les bibliothèques et les librairies, l’enseignement, la  critique…Tous les métiers du livre sont concernés, de l’auteur à l’animateur culturel, en passant par l’éditeur, le diffuseur, le bibliothécaire, le libraire, l’enseignant, le critique… car la notion de médiation recoupe aussi les idées de communication et de marketing (promotion et commercialisation) mais à partir d’une connaissance des œuvres  qui fait de la médiation une passation du sens et de l’art.

 

L’objectif du master est de former des cheffes et chefs de projets ou des expert·e·s dans le domaine des médiations de la littérature afin de répondre aux nouveaux besoins liés aux mutations du « livre » (ou des oeuvres numériques) et du processus depuis sa création à sa diffusion et réception.

Les projets d’édition, de librairie, de promotion et de diffusion, au centre de la formation, tiennent compte des enjeux fondamentaux liés à la dimension numérique (web design, web dynamique et interactif, édition structurée, littérature hypermédiatique, présence et identité numérique) et à l’internationalisation et la concentration du marché du livre

Il a pour but de former des acteurs et actrices du développement culturel et éditorial autour de la littérature contemporaine et de la lecture, des expert·e·s dans l’actualité du livre (création, édition, diffusion et vie littéraire) doté·e·s d’une solide culture littéraire et artistique et d’une connaissance des outils et ressources actuelles, et capables d’organiser et de gérer des manifestations, des festivals, des événements culturels, des programmes d’activités culturelles autour de la littérature au sein de structures variées.

 

Pour ce faire, la formation du master met l’accent sur :

  • une maîtrise importante des outils techniques : ces outils en constante évolution doivent être maîtrisés par tout étudiant·e sortant du master en termes de maîtrise avancée du webdesign et du web dynamique (web 3.0 et son histoire, html 5, flux, réseaux…), édition structurée (gestion des métadonnées, secrétariat de rédaction, production de contenus pour tous supports).
  • la maîtrise des méthodes techniques et intellectuelles permettant notamment de créer et de gérer le site ou plate-forme WEB d’une structure culturelle autour du livre (médiathèque, Structure régionale pour le livre, Association, collectivités locales…)
  • une pratique et connaissance de la création contemporaine : des ateliers d’écriture avec des écrivains et des cours sur la littérature contemporaine (en particulier la littérature numérique, hypermédiatique) permettent aux étudiant·es de se situer dans la création contemporaine.
  • un travail de terrain : Mettre en œuvre un projet (éditorial, culturel) : définir les objectifs et le contexte, réaliser et évaluer l’action ; Organiser une manifestation culturelle et scientifique : faire un budget, réaliser une programmation, développer des outils de communication, médiatiser un événement, accueillir un public.