Master Cultures et Sociétés Etrangères

Civilisations et littératures de langue anglophone

Brochure 2013-2014

Guide 2013-14 Master Cultures et sociétés étrangères-1

http://www.univ-poitiers.fr/master-recherche-arts-lettres-langues-mention-cultures-et-societes-etrangeres-allemand-anglais-espagnol-italien-portugais-specialite-europe-et-ameriques-663651.kjspObjectifs

Objectifs

• Approfondissement de la Civilisation et langues des aires culturelles des pays anglophones, germanophones et de langues romanes (espagnol, italien, portugais).

• Acquisition des outils théoriques et méthodologiques des sciences politiques, sociales et des disciplines historiques et anthropologiques pour la voie recherche, des outils de la communication, de la négociation interculturelle et du commerce international pour la voie professionnelle et des savoirs liées à la transmission pour la formation aux métiers de l’enseignant (Spécialité EF).

• Parfaire la maîtrise de la langue étrangère concernée à un niveau avancé, en développant les compétences suivantes, telles qu’évaluées au niveau C2 du CECR (Cadre européen commun de référence en langue) :

– Compréhension et expression orales et écrites permettant des échanges d’ordre général ou professionnel ; maîtrise des différents genres, registres et niveaux de langue ; capacité à synthétiser des informations de provenance diverse. Acquisition de compétences avancées de traduction, à l’oral et à l’écrit, de textes et de documents contemporains ou anciens appartenant à des genres variés. Parfaire les connaissances en histoire et culture des pays de la langue concernée, et mettre en pratique une méthodologie d’analyse des textes et des documents de civilisation, en les reliant à un contexte culturel, littéraire, politique…

• Acquisition de compétences informatiques (TIC, numérique) pour analyse des documents et faire des recherches (bases de données, bibliographies…) dans les domaines concernés par la mention d’adossement.

• Initiation à la recherche grâce au suivi des travaux du laboratoire d’adossement du master.

• Capacité à assimiler les acquis de la recherche, à formuler de nouvelles questions et à utiliser les méthodes de la recherche, à la fois dans l’étude de la langue, littérature et culture étrangère concernée.

– La spécialité Recherche « Europe et Amériques » porte sur la Civilisation et les langues des aires culturelles des pays anglophones, germanophones et de langues romanes (espagnol, italien, portugais). Outils théoriques des sciences politiques, sociales et des disciplines historiques et anthropologiques pour la voie recherche. Elle est incluse dans le seul Master Mention Cultures et sociétés étrangères qui offre une approche de la culture et de la société d’aires européennes et américaines (de langue anglaise, allemande, espagnole, italienne, portugaise) du PRES Limousin-Poitou-Charentes et vise à réunir les intérêts des diverses équipes concernées.

– L’association des concepts « Europe et Amériques » implique de voir l’articulation entre ces deux mondes culturels, ces deux systèmes sociaux et politiques, et pose l’idée de rapports, de contact, de sources, de transferts culturels, problème de l’empire, du colonialisme, du multiculturalisme, du territoire, de l’identité, de la découverte à la circulation, rejet, transfert, représentations culturelles, etc.

– Seront étudiés les aspects culturels, historiques, sociaux et politiques de problématiques qui ont une incidence actuelle (le Mimmoc travaille sur les « Modernités »). Etude des problèmes de gouvernance (nation, Etat, structures politiques), de découpage territorial (fédéralisme, par exemple), d’organisation sociale (population), les thèmes illustrant les problèmes de transferts culturels et politiques : Etats Unis d’Amérique / Etats unis d’Europe, ce qui permet de prolonger le travail fait sur la construction européenne (axe scientifique aussi) et l’idée d’empire, pour voir dans la période contemporaine les échos de cette idée et leur forme (par ex. les rêves impériaux anachroniques de Franco). Le multiculturalisme comme réalité sociale, culturelle et politique. Toute étude comparative des réalités européennes et américaines peut être inclue aussi.

– La spécialité insistera sur l’articulation entre deux polarités spatiales du monde occidental, pensées dans leurs liens et leurs oppositions, à travers les processus de circulation d’une rive à l’autre de l’Atlantique : l’Amérique faisant intrusion dans l’univers mental européen à partir de la Renaissance ; l’Amérique comme lieu de projection et d’utopie de la “vieille” Europe ; solidarités de destins et tensions historiques ; continuités des territoires (colonisation, immigration, traite, production du même) et relations conflictuelles (processus d’indépendance et d’émancipation, production de l’autre) ; émergence d’un espace atlantique incorporant l’Afrique ; fragmentations des espaces (trans)continentaux et recompositions transnationales (mondes protestants x mondes catholiques ; pays anglo-saxons x nations latines ; le sauvage et le civilisé, le primitif et le corrompu…).

– Parmi les axes de recherche figureront : l’étude de phénomènes spécifiques de “circulation” prenant en compte leurs déploiements problématiques (par exemple : l’esclavage et ses retombées), le jeu des images réciproques (l’Europe vue de l’Amérique, l’Amérique vue de l’Europe : stéréotypes et invention d’archétypes) ; indianité et indianisme (le regard européen sur l’Indien et réciproquement, les “politiques” indigénistes, l’archétype indianiste dans les expressions culturelles…) ; la question des transferts culturels (processus de transmission et de transformation, de résistance et de réappropriation, d’invention de la tradition et de recréation, etc.)

Compétences visées

– Les étudiants devront acquérir les compétences suivantes : établir une problématique, collecter des données, synthétiser des résultats, les présenter ; les défendre devant d’autres chercheurs et professionnels, maîtrise d’une langue étrangère.

– Pour ce faire, la formation initiale prévoit l’acquisition:
• des outils d’analyse des sciences sociales et humaines nécessaires à la compréhension, à la contextualisation des cultures et des sociétés et base de la recherche et de la professionalisation dans le domaine de la civilisation dans les UFR de langues.

• d’une approche transversale et inter-culturelle des connaissances spécifiques de différentes aires culturelles.

• des outils conceptuels (méthodologies de la recherche) et communicationnels (présentation de la recherche/NTIC).

– Des capacités méthodologiques de la recherche en civilisation :
• Identifier et décoder les concepts issus des sciences sociales et des sciences politiques

• Réutiliser les concepts et les appliquer dans le traitement de son propre sujet

• Définir une problématique, des hypothèses de recherche, une démarche méthodologique et rédiger un travail de synthèse (TER)

• Appréhender les questions de culture et de savoirs dans un contexte de mondialisation.

• Conduire un projet de recherche de sa conception à sa rédaction et communication (soutenance et diffusion).

– Des capacités spécifiques, appliquées aux domaines et aux aires culturelles. Ces compétences et capacités acquises selon le parcours spécifique de l’étudiant seront ancrées dans les cultures et les sociétés étudiées :

• Décoder les références culturelles de sociétés des pays étrangers

• Saisir les mutations des concepts utilisés en civilisation des pays étrangers

• Appréhender les dimensions sociales, politiques et historiques des problèmes auxquels les sociétés des pays étrangers font face

• Traiter des problématiques et des questions de société spécifiques.