Master Civilisation Médiévale

MASTER ReMediA: Renaissances médiévales

Responsables
– Pierre-Marie Joris: pierre-marie.joris@univ-poitiers.fr
– Stephen Morrison: stephen.morrison@univ-poitiers.fr

– La spécialité Renaissances médiévales: des lettres antiques aux littératures du Moyen Âge (ReMediA) est centré sur un des domaines d’excellence de l’université de Poitiers – les littératures des langues vernaculaires du moyen âge; elle rassemble tous les chercheurs de la Faculté des Lettres et implique l’intervention d’hellénistes et de latinistes.
La spécialité est principalement adossée au CESCM (Centre d’Etudes Supérieures de Civilisation Médiévale, UMR 7302), l’un des plus importants laboratoires CNRS de recherches sur the Moyen Âge. La mutualisation de certains enseignements de ReMediA avec ceux du master Civilisation Antique et Médiévale (UFR SHA) et la possibilité d’ouverture à toutes les disciplines de la médiévistique représentées au CESCM (Histoire, Histoire de l’art, Philosophie, Archéologie, Musicologie, Epigraphie, Edition de textes, Littératures) permettent une approche plurielle et complète des grandes oeuvres qui fondent notre modernité.
– Aborder, en toute cohérence didactique, le domaine littéraire dans la diversité linguistique qui le caractérise, rendre compte de la dynamique historique qui donne vie à la variété de ses formes et l’éclairer par l’apport de disciplines complémentaires, telle est la visée du cursus ReMediA. Marquée par un esprit d’ouverture et de transversalité, la spécialité est placée sous le signe de la translatio, comme transfert et transplantation des langues, des lettres et des cultures ou comme communication entre passé et présent. Les médiévaux qui se désignent comme des « nains juchés sur les épaules des géants », sont à la fois des « repreneurs » de l’ancien – grands de leurs mémoire et de leur rapport au passé – et des inventeurs de langues nouvelles qui sont devenues les nôtres et qui, dans leur mobilité et leur souplesse native continuent à fasciner, jusque dans les expérimentations contemporaines les plus audacieuses. Dans cette perspective la réception du Moyen Âge pourra aussi constituer un objet d’étude.
– En complément, ReMediA propose également la participation aux semaines interdisciplinaires que sont les Ateliers de janvier et les Semaines d’études médiévales (en juin), ainsi qu’aux nombreux colloques, tables rondes, cycles de conférence et autres rencontres, le plus souvent internationales, qui rythment le calendrier annuel du CESCM. La spécialité garantit aussi une formation par contact direct avec la recherche transdisciplinaire en médiévistique et la diffusion du savoir scientifique (Cahiers de civilisation médiévale, Corpus des inscriptions de la France médiévale, Pris-Ma) telles qu’elles se pratiquent au CESCM; ce sont là autant d’atouts intellectuels permettant aux étudiants d’ouvrir leur horizon et de mieux répondre aux exigences les plus larges de leur future vie professionnelle.